top of page
  • Photo du rédacteurAnM Anne Maraud

Loup Vert

Dernière mise à jour : 6 mai

Imaginal animal,

amas d'étoiles visibles en plein jour


alerte d'occurrences célestes

dont l'éclat reflète l'allégresse,


en l'hiver, loup a tué l'âne d'Austreberthe .


Ebloui à la vue de la Sainte,

sa couleur vire, au vert !


livré de lui-même, llan qui l'anime

revêt un léger pelage, robe d'air.



Parole parlante, ballet de l'en Haut,

sans supposé, intime invisible, l'inattendu est l'hôte.

.

Libre, loup vert au coeur,

pur souffle, assiste enraciné .


Ecoute de l'écoute, loi du oui à l'inouï,

jamais il ne louvoie.


Boussole sensible, lactée

la voie l'oriente, se voile parfois.


Lumière originelle,

l'onde de vie l'enlumine.


Quoi qu'il en Soi, loup vert sans limite célèbre

l'ami, insaisissable instant.





Diastole-systole, non né, vers où aller?

Constellé de clarté, loup vert vibre d'Etre.


Louange, l'étoile solaire luit,

lune aussi.


 Entre chien et loup, entrelacs de clin d'yeux,

le malin l'apostrophe : loup blanc, boucles d'or .... fût-il ?


lérité, silence extrême, seul & vide,

ivre désir, vertueux.


Tout alentour totale acuité,

hydrolat d'équilibre.


L'oubli d'El alourdi.

Loup vert ne retient, le monde est son corps.


Attendre sans attendre, là où l'on ne comprend,

contemple.


Loup vert est Verbe,

récital avéré. Rien de personnel.


Virile il sert,

éclosion fidèle, fractales de vérité.


De l'intussusception à l'Intelligence,

ordonnance lucide d'un & de multitude


simultanés.

Voie sans voie : l'Ouvert


Jeune loup au bord du cataclysme,

en toi veille & vois


l'absolue splendeur,

révèlée !



©AnM







44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Vigile

Nahash

Comentarios


bottom of page