top of page
  • Photo du rédacteurAnM Anne Maraud

La Médite de Meredith

Dernière mise à jour : 7 févr.


Meredith ose mettre au jour ses dons sans hésitation.

Elle aspire .... à la sérénité et à la transcendance.


Quête excentrique, Meredith s'agite

dans ce monde où le spirit est frénétique commerce spéculatif.


Adorée par tous les on-dits, médication magique : La Médite,

profit gratuit, thérapie expéditive, il suffit d'en prendre l'habitude !


Miracle sans barbiturique,

développement éxotique, égotique, de bien-être,


en groupe c'est mirifique !

Tout méditant désorienté compte sur l'éggrégore.


Meredith fait de la Médite : déçue de l'une elle va vers l'autre

Mindfulness, Hartfulness, médite de la pleine lune !


Elle a même envisagé se former ... mériter d'une médaille en médite.

Orgueil du savoir et besoin de reconnaissance,


elle approfondit le programme commandité,

basé sur la modération des tensions,


vie de surface apaisée, pleine santé imaginaire ... puis,

retour à la rigidité, illusion de l'enthousiasme irraisonné.


Le scan scrute et divise le corps-conditionné,

au lieu-dit tête de Meredith,


un singe étourdit gigote sans répit ... Meredith le suit !

l'Apothéose préméditée s'avère interdite ....


Juste un souffle engourdit, rien de dithyrambique,

tout à nouveau se contredit.





Après quelques mois d'avidité,

d'une conduite full- médite-addict

accompagnée de subtiles stratégies d'évitement,

Meredith n'a pas le flow, l'élévation métaphysique.


Les conditions établies pour fuir les ennuis, supposer une sécurité,

les on-dit ont omis d'avertir combien la pratique est confrontante.


Ce n'est pas vendeur, quel discrédit !

Vouloir la paix et ne pas voir son manque de paix ...


*


De nuit, à l'instant du rêve suivant le sommeil profond : Méditation,

Meredith reçoit un songe.


Un Pandit, grand érudit s'avance, libéré-vivant dit la Tradition,

Sage Connaissant de la Réalité Ultime,


Il DIT


Ton devoir c'est de Voir, tu rates le Réel par manque d'attention.

La Vision de Cela que tu es vraiment est Méditation.


L'ultime Méditation est non Méditation, sans méditant.

Expérience du corps de vibration inconditionné, onde primordiale.


Le vécu suprême n'a ni goût, ni forme.

De l'expérience on ne peut rien dire que : C'EST.


ditation n'est ni une activité, ni un statut-quo dans lequel se fondre.

Ce n'est pas un état de conscience.


Dans la nudité de toute identification

est l'instant inédit de pure Présence.


Traditionnellement, on s'assied lorsqu'on est prêt,

discipliné au sentir, à la lucidité, à célébrer


sans apprêt, quand Le JE SUIS est évidence, reddition

par transmission, par ouverture, par grâce.


Il DIT


S'assoir n'est pas faire baisser la pression intérieure.

Même si la quiétude graduelle s'invite,


c'est une plongée dans l'Etre pur : regardes en toi, abandonnes l'idée Moi.

C'est tout l'univers senti qui est Méditant & Méditation.


Cette Connaissance est dénaturée, les enseignements dégradés.

L'humanité est engourdie dans la plus grande confusion.


Rapidité, facilité ne sont pas au programme ici,

réalises, où est ce "Je" qui dit : Je médite ?


Une force supérieure te dirige,

reconnais-là et laisses-toi guider par Elle,


Sens l'Immatériel,

Vois l'Invisible,

Entends l'Inouï...


Meredith informée mesure le degré de surdité.

Sans agiter l'espace, humble, elle s'assied en Présence.


Le silence est éternelle éloquence.



©AnM






















Posts récents

Voir tout

Nahash

bottom of page